Lydie Maud

Musique Montessori et pédagogies sensorielles

L’éducation musicale au travers des pédagogies sensorielles et actives.

portrait-montessori« Enfin quoique nous soyons ni de grands artistes, ni de grands exécutants, c’est pourtant avec toute notre âme et toute l’habileté dont nous disposons que nous devons présenter la musique aux enfants. Nous sommes les transmetteurs d’un stimulant sublime et nous devons avoir conscience d’une telle mission. » écrit Maria Montessori dans La pédagogie scientifique 3.

« C’est avec l’une de ses plus proches collaboratrices, Anna-Maria Maccheroni, que Maria Montessori a mené des recherches quant à la discipline musicale. Elles ont ainsi fondé les bases d’une formation musicale en harmonie avec le développement psycho-sensori-moteur du petit enfant. L’objectif visé était la découverte et l’expérimentation des premiers éléments du langage musical ; et une créativité accrue. » Lydie Maud, L’Eveil musical d’après la pédagogie Montessori.

portrait-dalcroze-enfants« Ah! sans doute, sera-t-il possible un jour, quand la musique sera entrée profondément dans le corps de l’homme et ne fera plus qu’un avec lui, de danser des danses sans les faire accompagner par des sonorités. Le corps se suffira à lui-même pour exprimer les joies et les douleurs de l’humanité, il n’aura plus besoin du secours des instruments pour leur dicter ses rythmes, car tous les rythmes seront en lui et s’exprimeront tout naturellement en mouvements et en attitudes. Mais d’ici là, que le corps accepte la collaboration intime de la musique ou, bien mieux, qu’il consente à se soumettre sans restriction à la discipline des sons en toutes leurs accentuations métriques et pathétiques, qu’il adapte ses rythmes

aux siens, ou encore qu’aux rythmes sonores il cherche à opposer des rythmes plastiques en un contrepoint fleuri jamais tenté encore […] » affirmait Emile Jacques Dalcroze.

jae%cc%88l-portrait-piano

En France, la pianiste, compositrice et pédagogue Marie Jaëll (1846-1925) a développé un nouvel enseignement du piano, dont les principes rejoignent ceux de Montessori. Les disciples de Marie Jaëll initient aujourd’hui leurs élèves à la pédagogie de Maria Montessori.

 

portrait-martenotEn respectant à la fois un ordre, une structure ferme et la souplesse d’un climat de confiance et de joie, nous ouvrons les portes à l’improvisation et à la création : tout devient possible. Maurice MARTENOT

Par l’enseignement de l’art favoriser l’épanouissement de la personne. Ginette Martenot

Publicités