Lydie Maud

Musique Montessori et pédagogies sensorielles


Poster un commentaire

LE PETIT CHASSEUR DE BRUITS / Sylvie Poillevé et Eric Battut

chass-bruitsVoici un album poétique et délicat que j’aime particulièrement!

Retrouvez l’ouvrage ici!

Un petit bonhomme part à la recherche de bruits, voyage initiatique qui le conduira à découvrir le son de son propre rire. Les trésors sonores naturels qu’il ramènera dans son pays feront le bonheur de ces habitants!

Le texte à répétitions permet d’installer des séquences musicales variées convenant aux tout petits.

En première lecture, il sera très facile de sonoriser vocalement les sons de la nature proposés dans le récit : le vent, la pluie, le tonnerre, le rire du petit bonhomme, le rire des habitants.

Pour aller plus loin, je partage avec vous mes idées d’exploitation :

  • « Il prend son sac, et il s’en va. » A chaque répétition de cette phrase, vous pouvez faire chanter une petite ritournelle, un chant de marche. Pour ma part, je propose aux enfants une courte mélodie, avec un texte à trous inspiré du texte de l’album. Ces derniers n’ont ainsi aucune difficulté à proposer des mots pouvant compléter cette mélodie.
  • VENT : Vous pouvez faire chanter aux enfants une chanson sur le vent, travailler le legato (son lié) / danser en travaillant la fluidité, les élans, les tours sur le son réel du vent / jouer en utilisant des gaines électriques flexibles dans lesquelles on souffle, ou que l’on fait tourner à la manière des tuyaux harmoniques.
  • PLUIE : Vous pouvez faire chanter aux enfants une chanson sur la pluie, travailler le staccato (son piqué) / danser en travaillant la légèreté, le saccadé sur le son réel des gouttes / jouer en utilisant des tuyaux en PVC, les frappant du côté d’un des deux trous bien à plat contre la paume de la main (la largeur du tuyau va changer la hauteur du son!).
  • TONNERRE : Vous pouvez faire chanter aux enfants une chanson sur le tonnerre (à inventer si vous n’en trouvez pas!), travailler la forte intensité / danser en travaillant le rebond rapide et le statique / jouer en utilisant des ballons de baudruche contenant des lentilles rondes en les secouant très fort pendant quelques secondes puis laisser le son s’arrêter seul.
  • RIRE : créer une séquence vocale en s’inspirant de la Fugue en rire d’Henri Salvador.
  • « Vite, le petit bonhomme attrape le bruit du … , il referme son sac, et il repart. » A chaque répétition de cette phrase, vous pouvez créer avec les enfants une petite cellule rythmique en percussion corporelle.
  • Arts Plastiques : carreaux en noir et blanc et en couleurs
  • Création : demander aux enfants de proposer un autre son que le petit bonhomme aurait pu rencontrer lors de son voyage, et developper de la même manière.

Voici un exemple trouvé sur You Tube : ici !

En conclusion :

Album à illustrer musicalement fonctionnant super bien, mon conseil est de commencer ce genre d’activité avec des illustrations de sons de la nature plus facile à appréhender pour les plus jeunes.

Pour qui ? :

Les enfants entre 20 mois et 6 ans.

Les points forts :

Le récit, sa simplicité et ses répétitions.

Les points faibles :

Le petit bonhomme et les éléments naturels se parlent, les illustrations présentent ces éléments avec un visage, ce qui peut gêner les Montessoriens purs.

Retrouvez l’ouvrage ici !